Mais qui sommes nous ?

Issu du groupe «Gesves en Transition», «Zéro déchet Gesves» est la volonté de 5 citoyens de diminuer les déchets en général, ménager en particulier.

Sur ce site, nous allons vous démontrer que réduire les déchets c’est pas compliqué et que chaque petit geste compte… un sac en tissus pour le vrac ? un bocal pour la viande?

C’est autant de papiers/emballages/plastics évités.. et au quotidien, vous vous rendrez vite compte de la différence…

et voici ...

L'équipe

EDWIGE

Moi, c’est Edwige, 36 ans, amoureuse folle d’un barbu et maman de deux bonhommes de 7 et 5 ans…à la maison les déchets on en avait bcp … puis Béa Johnson est passée par là… et soudain l’envie de tenter l’aventure… Avec un boulot en 4/5 et des cours du soir, il a fallu relever les manches et s’organiser…

Depuis 2 ans on réduit nos déchets…. Boites, bocaux , sacs, local, bio mais pas que… le fait-maison, la débrouille et l’entre-aide sont nos créneaux. Mon objectif ? pouvoir un jour ouvrir ma table d’hôtes zéro déchet , produits du jardin à gogo…. (vous pouvez d’ailleurs suivre mes élucubrations sur www.malittlecuisine.be ou sur facebook https://www.facebook.com/malittlecuisine/

Et jour après jour, l’aventure continue… alors, vous embarquez avec moi ?

EDWIGE
Moi, c’est Edwige, 36 ans, amoureuse folle d’un barbu et maman de deux bonhommes de 7 et 5 ans…à la maison les déchets on en avait bcp … puis Béa Johnson est passée par là… et soudain l’envie de tenter l’aventure…
Depuis 2 ans on réduit nos déchets…. Boites, bocaux , sacs, local, bio mais pas que… le fait-maison, la débrouille et l’entre-aide sont nos créneaux.

Mon objectif ? pouvoir un jour ouvrir ma table d’hôtes zéro déchet , produits du jardin à gogo…. (vous pouvez d’ailleurs suivre mes élucubrations sur www.malittlecuisine.be ou sur facebook https://www.facebook.com/malittlecuisine/ Et jour après jour, l’aventure continue… alors, vous embarquez avec moi ?

CAROLINE

Je m’appelle Caroline (mais le plus souvent on m’appelle Caro). Je vis à Gesves avec mon compagnon et mon fils de 8 ans. Je travaille à temps plein dans l’associatif et j’adore voyager. Tout a commencé le jour où mon père, journaliste free-lance, nous a emmenées, ma sœur et moi, visiter le village de Mellery. Les habitants ouvraient leur portes suite au scandale de la décharge illégale qui venait d’être découverte. Et là, j’ai eu un choc ! Du haut de mes 10-12 ans, j’ai pris conscience qu’un truc tournait pas rond. Comment pouvait-on laisser l’industrie contaminer les potagers des citoyens ? Et ce qui me terrifiait le plus à l’époque était que ces légumes-là, dans leurs jardins, ils avaient l’air bon pourtant. Et en même temps, ils pouvaient nous tuer. J’en était horrifiée. Je paniquais même rien qu’à l’idée de fouler la terre (je rappelle, j’avais 10-12 ans hein;-). Mais que pouvais-je faire ? Cet « incident » est resté longtemps dans un coin de la tête. Fin 2015, après avoir vu le film « ma vie Zéro Déchet » de Donatien Lemaître, j’ai eu un déclic. Oui c’est possible de faire quelque chose pour minimiser les déchets et par là, la pollution qu’ils engendrent. Allez hop, c’est parti ! Suivez-nous, vous aussi vous avez le pouvoir de le faire^_^

VINCENT

Vincent, 37 ans, époux heureux et papa de 2 adorables canailles (je suis LE barbu…)

Passionné d’informatique et du web en particulier , je suis fasciné de voir comme le monde évolue, bouge , change à une vitesse vertigineuse… parfois un peu trop !!!

Face à cette surconsommation, ce gaspillage , cette fuite en avant, j’ai eu envie de réagir et c’est vraiment à ce moment là, lors de cette prise de conscience, que ma chère et tendre est arrivée en me parlant du Zéro Déchet…

Et là j’ai dit BANCO !!!

NANCY

Je m’appelle Nancy, je suis mariée et maman de deux enfants (14 ans et 11 ans). Je suis éco-conseillère et travaille à l’Université de Namur pour mettre en place un tri efficace des déchets.

A la maison, depuis des années, nous trions nos déchets et en sommes fiers, car nous avons peu de kilos de déchets ménagers par an à éliminer. En 2015, j’ai assisté à une conférence de Béa Johnson et j’ai été enthousiasmée par ce qu’elle faisait. J’ai réalisé que, finalement, dans notre poubelle ménagère, il y avait quand même beaucoup d’emballages. J’ai eu envie de me lancer aussi dans le «Zéro déchet », mais toute seule, cela me semblait compliqué.

Grâce à Gesves en Transition, j’ai pu rencontrer d’autres personnes formidables et très motivées pour le « Zéro déchet ». C’est un pur bonheur de faire partie de ce groupe plein d’énergie et de projets pour sensibiliser les citoyens, les commerçants et les écoliers. Et puis, ce que j’aime dans le « Zéro déchet », c’est qu’on peut facilement et rapidement faire des actions très concrètes.

Alors, pourquoi attendre ?

ARNAUD

« Quand les initiateurs de Gesves en Transition nous ont demandé de réfléchir à un thème dans lequel nous voulions nous investir, j’ai hésité… La production d’énergie, promouvoir la mobilité douce, sauvegarder la biodiversité dans nos jardins et campagnes…

Les sujets ne manquaient pas.

Mais je me suis dit qu‘un véritable défi pour moi et ma famille, c’était de lancer une dynamique « Zéro déchet » dans laquelle j’allais pouvoir m’inpliquer très rapidement ! L’idée de réduire nos déchets, de sensibiliser les commerçants, réseauter avec les écoles, je trouve que le projet qui se construit est très motivant et très convivial.

De plus, les changements ne sont pas très compliqués à mettre en place mais donnent des résultats rapidement visibles…

CAROLINE

Je m’appelle Caroline (mais le plus souvent on m’appelle Caro). Je vis à Gesves avec mon compagnon et mon fils de 8 ans. Je travaille à temps plein dans l’associatif et j’adore voyager. Tout a commencé le jour où mon père, journaliste free-lance, nous a emmenées, ma sœur et moi, visiter le village de Mellery. Les habitants ouvraient leur portes suite au scandale de la décharge illégale qui venait d’être découverte. Et là, j’ai eu un choc ! Du haut de mes 10-12 ans, j’ai pris conscience qu’un truc tournait pas rond. Comment pouvait-on laisser l’industrie contaminer les potagers des citoyens ? Et ce qui me terrifiait le plus à l’époque était que ces légumes-là, dans leurs jardins, ils avaient l’air bon pourtant. Et en même temps, ils pouvaient nous tuer. J’en était horrifiée. Je paniquais même rien qu’à l’idée de fouler la terre (je rappelle, j’avais 10-12 ans hein;-). Mais que pouvais-je faire ? Cet « incident » est resté longtemps dans un coin de la tête. Fin 2015, après avoir vu le film « ma vie Zéro Déchet » de Donatien Lemaître, j’ai eu un déclic. Oui c’est possible de faire quelque chose pour minimiser les déchets et par là, la pollution qu’ils engendrent. Allez hop, c’est parti ! Suivez-nous, vous aussi vous avez le pouvoir de le faire^_^

ARNAUD

« Quand les initiateurs de Gesves en Transition nous ont demandé de réfléchir à un thème dans lequel nous voulions nous investir, j’ai hésité… La production d’énergie, promouvoir la mobilité douce, sauvegarder la biodiversité dans nos jardins et campagnes…

Les sujets ne manquaient pas.

Mais je me suis dit qu‘un véritable défi pour moi et ma famille, c’était de lancer une dynamique « Zéro déchet » dans laquelle j’allais pouvoir m’inpliquer très rapidement ! L’idée de réduire nos déchets, de sensibiliser les commerçants, réseauter avec les écoles, je trouve que le projet qui se construit est très motivant et très convivial.

De plus, les changements ne sont pas très compliqués à mettre en place mais donnent des résultats rapidement visibles…

NANCY

Je m’appelle Nancy, je suis mariée et maman de deux enfants (14 ans et 11 ans). Je suis éco-conseillère et travaille à l’Université de Namur pour mettre en place un tri efficace des déchets.

A la maison, depuis des années, nous trions nos déchets et en sommes fiers, car nous avons peu de kilos de déchets ménagers par an à éliminer. En 2015, j’ai assisté à une conférence de Béa Johnson et j’ai été enthousiasmée par ce qu’elle faisait. J’ai réalisé que, finalement, dans notre poubelle ménagère, il y avait quand même beaucoup d’emballages. J’ai eu envie de me lancer aussi dans le «Zéro déchet », mais toute seule, cela me semblait compliqué.

Grâce à Gesves en Transition, j’ai pu rencontrer d’autres personnes formidables et très motivées pour le « Zéro déchet ». C’est un pur bonheur de faire partie de ce groupe plein d’énergie et de projets pour sensibiliser les citoyens, les commerçants et les écoliers. Et puis, ce que j’aime dans le « Zéro déchet », c’est qu’on peut facilement et rapidement faire des actions très concrètes.

Alors, pourquoi attendre ?

VINCENT

Vincent, 37 ans, époux heureux et papa de 2 adorables canailles (je suis LE barbu…)

Passionné d’informatique et du web en particulier , je suis fasciné de voir comme le monde évolue, bouge , change à une vitesse vertigineuse… parfois un peu trop !!!

Face à cette surconsommation, ce gaspillage , cette fuite en avant, j’ai eu envie de réagir et c’est vraiment à ce moment là, lors de cette prise de conscience, que ma chère et tendre est arrivée en me parlant du Zéro Déchet…

Et là j’ai dit BANCO !!!

Vous voulez plus d’infos ou mieux nous connaitre ?

N’hésitez plus et contactez nous …

Ca m'intéresse

 

Laissez nous votre adresse email et nous vous tiendrons au courant de nos futures activités.

You have Successfully Subscribed!